Aller au contenu principal

Christophe Stéphan, commandeur de l'Ordre national du Mérite, Officier de la Légion d'honneur, contre-amiral de la Marine nationale et ancien président (pendant dix ans, jusqu’en novembre 2002) de la Société nationale de sauvetage en mer du Finistère (SNSM), est décédé mercredi à l’âge de 82 ans.

C’est une figure de la Marine et de la SNSM qui s’en est allée. « Je l’ai connu à l’école navale, en 66, lorsqu’il était mon professeur de manœuvres, une des disciplines les plus importantes », se rappelle son successeur à la tête de cette dernière, l’amiral Pierre Le Duc (qui a cédé la place depuis à Xavier De La Gorce). « Il y était apprécié et admiré. Il nous suivait lors des séances. Il avait le souci de la sécurité des gens : il nous baignait dans le clapot avec des cirés et des bottes, pour nous entraîner à les retirer », dans des conditions proches du réel. « Il était difficile de prendre sa suite. C’était une figure. Il parlait couramment breton, était pince-sans-rire : on ne savait jamais s’il bougonnait ou s’il plaisantait. On ne pouvait pas rêver mieux comme délégué départemental », selon lui.

« Tout le monde l’appelait l’amiral »

 

De son côté, le délégué général adjoint de la SNSM 29 depuis 1998, Gérard Danielou, maire de Cléder (29), se montre tout aussi élogieux. « Tout le monde l’appelait l’amiral, de façon amicale. Il était très proche de tout le monde, il parlait directement au cœur des gens. A la SNSM de Cléder, il n’a jamais manqué une de nos manifestations. Il était très attachant, il m’a beaucoup appris, sur les hommes notamment ».

 

L’amiral Stéphan, originaire de Plozevet, dans le sud-Finistère, était entré à l’école navale de Lanvéoc en 1954, avait servi la Marine nationale jusqu’en 1991, et même prolongé son activité jusqu’aux fêtes nautiques de Brest en 92. « Il avait contribué à ce rapprochement entre la Marine et la ville de Brest », se rappelle René Pérez, ancien journaliste au Télégramme. « Il avait lancé avec humour : s’il pleut, on annule tout ! ».

Les obsèques de Christophe Stéphan seront célébrées lundi, à 16 h 30, en l’église Saint-Luc, à Brest, ville où il résidait.

Un article de la rédaction du Télégramme

 

Aller plus loin

Rubriques
Divers