Aller au contenu principal

Des fuites d’hydrocarbures intermitentes sur la coque de l’épave du Tanio ont été colmatées. Du 5 au 8 septembre 2020, des marins de la cellule plongée humaine et intervention sous la mer (CEPHISMER) embarqués à bord du bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain (BSAM) Garonne, de la Marine nationale, sont intervenus sur la coque du pétrolier qui a coulé le 7 mars 1980 et repose à 25 milles au nord de l’île de Batz, par 80 mètres de fond.

En novembre, plusieurs oiseaux morts ou vivant présentant des traces d’hydrocarbures sur les pattes et les ailes avaient été découverts entre Plouguerneau (Finistère) et le sillon de Talbert (Côtes d’Armor). Les premières analyses de prélèvements sur des oiseaux réalisées par le Cedre avaient montré « de grande similarités entre l’hydrocarbure retrouvé sur les oiseaux et le fioul lourd transporté par le pétrolier Tanio ». La CEPHISMER avait confirmé en utilisant l'un de ses robots sous-marins télé-opérés, le Diomède que la fuite venait bien du pétrolier coulé 40 ans plus tôt.

Profitant d’une météo clémente et de faibles coefficients de marée (cette zone soumise à de forts courants), les équipes ont à nouveau mis en œuvre le Diomède. Il a apposé sur les dix orifices identifiés des plaques obturatrices magnétiques élaborées par le service de logistique de la Marine (SLM) à Brest, afin de faire cesser ces fuites. Une surveillance doit être maintenue dans la durée, notamment via des observations satellitaires et aériennes régulières, afin de vérifier qu’aucune nouvelle fuite n’apparaît.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

232623 Opération sur le Tanio Diomède
© MARINE NATIONALE

(© MARINE NATIONALE)

232619 Opération sur le Tanio Diomède
© MARINE NATIONALE

(© MARINE NATIONALE)

232620 Opération sur le Tanio Diomède
© MARINE NATIONALE

(© MARINE NATIONALE)

232621 Opération sur le Tanio Diomède
© MARINE NATIONALE

(© MARINE NATIONALE)

 

Aller plus loin

Rubriques
Divers