Aller au contenu principal

Le navire bétailler Queen Hind a chaviré dimanche en mer Noire, avec 14.600 moutons vivants à bord, alors qu'il avait quitté le port roumain de Midia pour rejoindre Jeddah, en Arabie Saoudite. Les 21 membres d’équipage (20 Syriens et un Libanais) ont réchappé sain et sauf à l’accident dont on ignore les causes. Mais c’est loin d’être le cas pour les animaux. Seuls trente-deux moutons avaient été récupérés dimanche alors qu’ils nageaient, des milliers d’autres étant prisonniers du navire couché sur tribord, ou présumés noyés.

Cet accident a suscité des réactions d’associations de défense des animaux. Elles dénoncent les conditions dans lesquelles est transporté le bétail. Une vidéo a notamment été diffusée par Animal International, montrant de nombreux moutons noyés, flottant aux abords du navire, ou comprimés par la gite contre la coque. Cette ONG dénonce en particulier, « le manque de protocole d’urgence et de législation stricte sur le transport maritime d’animaux vivants ». Elle soupçonne qu’« une surcharge du navire et une mauvaise distribution du poids » aient conduit à l’accident. Toujours selon elle, le Queen Hind aurait eu un problème technique en décembre 2018, l’ayant fait dériver pendant plusieurs jours en mer de Marmara.

La Roumanie est l’un des premiers producteurs d’ovins de l’Union européenne, mais cette dernière avait demandé un audit sur les pratiques dans ce pays, soupçonnant des violations sur la législation en matière de bien-être animal.

Le Queen Hind, ex-Sea Coquette, est un navire construit en 1980 de 84.51 mètres de long pour 13.5 de large.

 

220213 SEA COQUETTE
© MARC OTTINI

(© MARC OTTINI)

Aller plus loin

Rubriques
Divers