Aller au contenu principal

La future sous-station électrique d’Ailes Marines pour le parc éolien de Saint-Brieuc (62 éoliennes de 8 MW Siemens-Gamesa) a pris forme sur les rives de l’Escaut, à Hoboken, district d’Anvers, en Belgique. Le topside, énorme boîte de 53.55 mètres de long, pour 31 mètres de large et 21.5 mètres de haut, qui pèsera 3400 tonnes une fois achevé au printemps prochain, est désormais sorti du hall de construction d’Equans. Cette filiale d’Engie Solutions en Belgique et au Luxembourg (ex-Engie Fabricom) est en charge de réaliser la sous-station du parc éolien avec Iemants-Smulders, filiale belge d’Eiffage.

 

 

263024 sous station
© MER ET MARINE - GAEL COGNE

Le topside de la sous-station de Saint-Brieuc. © MER ET MARINE - GAEL COGNE

 

Un chantier avec une longue histoire

A Hoboken, Equans occupe l’emplacement de l’un des anciens fleurons de l’industrie navale belge : les chantiers Cockerill. Implanté par l'industriel belgo-britannique John Cockerill à Anvers, en 1824 (construction en bois essentiellement), puis déménagé en 1873

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines