Aller au contenu principal

Alka Marine a remporté son premier contrat de longue durée dans l’éolien offshore, portant sur l’ensemble de la saison, auprès de l’armateur belge Deme. Après de courtes missions, l’Alma Kappa, le remorqueur de ce nouvel armateur français, participe depuis mi-avril aux travaux pour l’installation des fondations des éoliennes offshore du futur parc de Saint-Nazaire. Le navire réalise des relevés acoustiques et sondages pour garantir le respect de la vie marine. Il doit aussi assurer des opérations de soutage et de transfert d’équipage et de chargements.

La première des 80 fondations monopiles du futur parc éolien offshore implanté dans la zone du banc de Guérande a été installée au début du mois avec succès par l’Innovation, navire de Deme en charge de cette opération. Un autre navire de Deme, le Sea Installer, a mené à bien le 21 avril l'installation des pieux de la fondation jacket de la future sous-station électrique du parc, construite à Saint-Nazaire par les Chantiers de l’Atlantique et qui sera posée cet été, période où débutera également la mise en place des câbles inter-éoliennes. L’installation des mâts, nacelles et pales des machines doit quant à elle commencer au printemps 2022, en vue d’une mise en service du parc à la fin de cette même année.

 

252446 Alma Kappa
© ALKA MARINE

(© ALKA MARINE)

 

Alka Marine est une société commune entre l’armateur et opérateur français Alma Shipping et le bureau d’études spécialisé dans l’acquisition sismique marine Kappa Offshore. Il dispose de l’Alma Kappa (remorqueur de 37 mètres de long pour 11.4 de large et un tirant d’eau de 4.5 mètres, pour un bollard pull de 35 tonnes), ainsi que d’un bateau hybrdide (avec un pack de batteries) de 7.80 mètres, l’Alka Bulldog, pour réaliser des relevés bathymétriques ou éventuellement du transfert d’équipages.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines