Aller au contenu principal

La première hydrolienne française de grande taille, appartenant à EDF, a quitté les bassins de DCNS Brest pour rejoindre, après quelques tests en baie de Douarnenez, son site d'immersion dans l'archipel de Bréhat, dans le nord de la Bretagne. Construite par la société spécialisée irlandaise Openhydro, dont DCNS est actionnaire, et assemblée durant l'été sur le site DCNS de Brest, l'énorme machine a été chargée sur la barge Openhydro, conçue spécialement pour cet usage et réalisée par le chantier STX de Lorient. La turbine de 16 mètres de diamètre et d'une hauteur de 21 mètres va reposer sur un support métallique en forme de tripode. L'ensemble, qui pèse 1000 tonnes, va être posé par 35 mètres de fond dans la zone de Bréhat, soumise à de forts courants de marée. Elle devrait pouvoir produire une énergie nominale de 0.5 MW. La machine va subir une phase de tests et devrait pouvoir être mise en service à l'automne 2012. Trois autres machines du même type devraient prochainement la rejoindre pour constituer la première ferme hydrolienne au monde. La puissance produite devrait pouvoir alimenter environ 2000 foyers. La barge Openhydro en rade de Brest (© : DCNS) La barge Openhydro en rade de Brest (© : DCNS) La barge Openhydro en rade de Brest (© : DCNS)

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines
Dossiers
EMR : Hydrolien houlomoteur et autres énergies marines