Aller au contenu principal

Le gouvernement français a annoncé, hier, le lancement d'un nouvel appel à manifestation d'intérêt (AMI) concernant les énergies marines renouvelables (EMR). Celui-ci vise à permettre des innovations, dites « briques technologiques », sur des démonstrateurs dans quatre domaines des EMR : hydrolien, éolien flottant, houlomoteur et énergie thermique des mers. « Ces quatre filières pourront proposer des projets de briques technologiques, c’est-à-dire des éléments indispensables au déploiement à grande échelle des énergies marines », précise le communiqué officiel.

Selon celui-ci, ces briques peuvent être communes à plusieurs filières comme par exemple de nouvelles méthodes d’installation, des dispositifs permettant de faciliter le raccordement électrique ou la préparation des fonds marins. D’autres sont plus spécifiques. Pour l’énergie thermique des mers, les projets visent la démonstration d’échangeurs thermiques ou de conduites d’eaux profondes. Pour l’éolien flottant, il s’agit d’innover exclusivement sur les flotteurs, ancrages et câbles dynamiques. Pour la filière houlomotrice, les projets attendus consistent également en des démonstrateurs en mer d’une unité de production à une échelle représentative des conditions d’exploitation.

L'AMI, ouvert depuis lundi, sera clos le 31 octobre.

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines
Dossiers
EMR : Hydrolien houlomoteur et autres énergies marines EMR : éolien offshore posé et flottant