Aller au contenu principal

Le ministère de la Transition écologique espagnol a rendu public sa feuille de route pour l’éolien offshore et les énergies marines, mercredi. Il en ressort notamment qu’elle prévoit d’investir massivement l’éolien flottant.  A l’horizon 2030, Madrid, qui veut sortir totalement du charbon à cette date, entend atteindre 1 à 3 GW d’éolien offshore flottant, soit jusqu’à 40% des objectifs européens (7 GW). L’éolien flottant correspond mieux aux fonds espagnols, où les fonds sont importants, que l’éolien posé.

L’Espagne vise à devenir une « référence européenne » dans le domaine. Elle prévoit 20 lignes d’action pour renforcer la recherche et développement dans différentes technologies, renforcer la chaîne de valeur de l’industrie nationale, mais aussi à garantir un déploiement ordonné des futures installations dans les eaux territoriales, respectueuses de l’environnement et des autres activités et usages.

Pour y parvenir, l’Espagne veut injecter 200 millions d’euros dans la recherche et développement entre 2021 et 2023 dans le cadre d’un plan de relance. De plus, il faudra consentir à d’importants investissements dans les ports, de l’ordre de 500 millions à 1 milliard d’euros. Citant des chiffres de l’Agence internationale de l’énergie et de Wind Europe, le ministère explique que le coût actualisé de l’énergie se situant aujourd’hui entre 180 et 200 euros par MWh pour les premiers projets pilotes pourrait passer entre 80 et 100 euros par MWh sur les premiers parc commerciaux d’ici 2025 pour atteindre entre 40 et 60 euros par MWh d’ici 2030.

Plusieurs projets éoliens flottants sont en préparation en Espagne. Iberdrola a dit vouloir investir dans un champ de 300 MW et avoir identifié un potentiel de 2 GW en Galice, en Andalousie et aux Canaries. Un autre projet d’1 GW porté par BlueFloat Energy est en réflexion en Catalogne, près de la frontière française et Greenalia veut installer quatre éoliennes de 12.5 MW au large des Canaries.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines