Aller au contenu principal

En Irlande, le Département de l’Environnement, du Climat et des Communications a annoncé lundi 11 octobre qu’il lançait une consultation pour la première enchère pour fournir de l’électricité à partir de l’éolien offshore dans le cadre du dispositif de régime d’aides en faveur de la production d’électricité renouvelable (Renewable Electricity Support Scheme, RESS). L’objectif de la consultation est d’impliquer les parties prenantes. Elles sont invitées à exprimer leurs commentaires sur certains aspects du projet de conditions générales afin d’assurer une livraison efficace et économique.

Dublin s’est fixé comme objectif d’atteindre 5 GW d’éolien en mer installé et jusqu’à 80% d’électricité renouvelable d’ici 2030. A long terme, l’Irlande entend profiter d’un potentiel éolien flottant estimé à 30 GW. Au moins trois enchères sont actuellement prévues, mais en raison des délais pour développer des projets éoliens, seules deux contribueront à l’objectif de 5 GW pour 2030. Avant de lancer la première enchère, plusieurs étapes sont encore attendues, dont l’adoption d’un projet de loi sur la planification maritime.

L’Irlande a un important potentiel éolien offshore. Non seulement, en tant qu’île, elle offre de nombreuses façades et une superficie maritime pouvant être exploitée pour l’éolien largement supérieur au potentiel terrestre. Mais en plus, elle se trouve particulièrement exposée aux vents de l’Atlantique. L’Irlande estime avoir un potentiel énergétique de 70 GW en matière d'EMR dans une bande de 100 km autour de l’île.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

     

    Aller plus loin

    Rubriques
    Energies marines