Aller au contenu principal

La construction du premier parc éolien offshore en Méditerranée va bientôt commencer. L’armateur néerlandais Van Oord a annoncé que son navire d’installation, le MPI Resolution, avait pris la mer pour se rendre à Tarente, dans les Pouilles, en Italie. Parti de Rotterdam, il croisait, mercredi soir, au large de la Bretagne.

Ce projet de 30 MW, Beleolico, développé par Renexia (filiale de Toto), sera le premier parc offshore en Italie, mais aussi en Méditerranée. Il comptera 10 turbines du Chinois Ming Yang de type MySE3.0-135 installées par des profondeurs de 3 à 18 mètres, juste devant le port de Tarante.  C’est le tout premier contrat décroché par Ming Yang en Europe qui a récemment ouvert un bureau à Hambourg et développe une machine de 16 MW, la plus puissante au monde.

Le MPI Resolution, navire jack-up long de 130 mètres pour 38 de large, doté de six jambes de 70 mètres, installera les monopieux, les structures secondaires en acier et les générateurs des turbines. Un navire adapté à la Méditerranée, puisqu’il peut travailler par de très faibles fonds comme des eaux plus profondes. Van Oord collabore avec le britannique Menck qui a fourni un marteau hydraulique et des techniciens pour l’installation des pieux. Le navire déploiera un dispositif acoustique (FaunaGuard) pour effaroucher les mammifères marins pendant les travaux.

La mise en service est prévue d’ici la fin de l’année.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines