Aller au contenu principal

Le chantier Navantia de Puerto Real, en baie de Cadix, poursuit la réalisation d’une sous-station électrique destinée au futur champ éolien offshore Vikinger, en Allemagne. C’est la première fois que le constructeur espagnol, qui cherche à diversifier son activité dans les énergies marines, réalise une structure de ce type. Commandée en décembre 2014 par le groupe espagnol Iberdrola, la sous-station se compose de deux éléments : la partie supérieure, dite Topside, qui mesure 62x21x17 mètres et pèsera 5500 tonnes, ainsi que sa fondation métallique de type jacket, qui présentera une masse de 2400 tonnes.

Navantia a achevé la semaine dernière l’assemblage du dernier grand module du Topside, dans lequel l’intégration des équipements a débuté. A l’issue des tests, la sous-station doit être livrée par le chantier espagnol en mars 2016. Elle rejoindra alors la mer Baltique pour être installée sur le champ Vikinger et être raccordées aux éoliennes et au réseau électrique.

 

122232 navantia sous station
© NAVANTIA

L'assemblage des modules du Topside s'est achevé la semaine dernière (© : NAVANTIA)

 

En dehors de la sous-station, le contrat signé par Navantia comprend également la production par le chantier de Fene-Ferrol de 29 jackets destinées aux éoliennes, auxquels s’ajoutent 116 piles d’ancrage. L’ensemble s’élève à 160 millions d’euros, soit 90 pour les fondations et 70 pour la sous-station. D’une durée de 20 mois, avec des livraisons prévues jusqu’au printemps 2016, cette commande représente près de 1.4 million d’heures de travail et mobilise 600 à 700 personnes sur les chantiers de Navantia.

 

97452 iberdrola eolien
© IBERDROLA

Les jackets d'éoliennes (© : IBERDROLA)

 

Pour mémoire, le champ Vikinger est situé à environ 75 kilomètres des côtes allemandes, par des profondeurs d’eau allant de 37 à 43 mètres. S’étalant sur une surface de 34 km2, il offrira une puissance de 350 MW grâce à 70 éoliennes d’une puissance de 5 MW. Il s’agit du modèle M5000 d’Areva, retenu en décembre 2012 par Iberdrola. Représentant un investissement de 1.4 milliard d’euros, Wikinger permettra d’assurer les besoins en électricité de 350.000 foyers allemands. 

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines Construction navale
Dossiers
Navantia EMR : éolien offshore posé et flottant