Aller au contenu principal

La start-up brestoise Guinard Energies Nouvelles a annoncé préparer l’installation d’une nouvelle hydrolienne P66 sur la Marne pour cet hiver. Elle doit ensuite être mise en service au premier semestre 2022. L’entreprise a été sélectionnée par la municipalité de Maisons-Alfort pour alimenter sa future Maison de l’environnement. Installée dans une ancienne station-service, ce lieu dédié à la protection de l’environnement et à la préservation de la biodiversité est alimenté par une éolienne, un parc photovoltaïque et cette hydrolienne, ce qui doit en fait l’un des premiers équipements municipaux à énergie positive de France. L’hydrolienne sera positionnée dans un ancien canal qui présente l’intérêt de ne pas nécessiter de travaux importants de génie civil ou d’obstruction d’eau.

Guinard Energies a développé deux modèles d’hydroliennes : la P66 (66 cm de diamètre de rotor, d’une puissance nominale de 3,5 kW) pour milieu fluvial et marin et la P154 (154 cm de diamètre, 20 kW) pour un milieu marin et estuarien. De petites hydroliennes ont été installées à Madagascar et en Guyane. Une nouvelle P66 doit être installée au Togo, à Gbandidi, fin novembre. Enfin, une P154 est testée avec le Chantier Bretagne Sud, qui appartient au même groupe (Acti), dans le cadre du projet Erseo, sur la rivière d’Etel, où elle doit être réinstallée prochainement. Par ailleurs, la start-up prospecte hors de métropole, notamment aux Philippines et en Polynésie française pour des installations marines de son modèle P154.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines