Aller au contenu principal

Le champ allemand Merkur, qui va compter 66 éoliennes Haliade 150 dont les turbines sont réalisées par l’usine GE de Saint-Nazaire, a commencé à produire de l’électricité. C’est ce qu’a annoncé le 2 juin le consortium en charge de développer le parc. Il s’agit pour l’heure d’un test sur une première machine, la puissance ayant été dans un premier temps progressivement portée à 2 MW, maximal possible dans les conditions aérologiques du premier essai. D’autres tests sont prévus dans les jours qui viennent, l’Haliade 150 affichant pour mémoire une puissance de 6 MW.

 

Diaporama

 

Pendant ce temps, l’installation en mer des machines se poursuit, des opérations conduites par le navire jack-up SeaFox 5, qui achemine sur le site les éléments des éoliennes rassemblés dans le port néerlandais d’Eemshaven. Les dernières doivent être posées en septembre, la mise en service complète de Merkur, dont la puissance atteindra 396 MW, étant prévue en 2019.

Ce parc allemand constitue pour mémoire le premier contrat à l’export sur une ferme commerciale pour l’Haliade 150.

 

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines