Aller au contenu principal

Il y a moins d'un mois, HydroQuest, concepteur et fabricant français d’hydroliennes marines basé près de Grenoble annonçait qu’il allait reprendre la concession de la ferme pilote d’hydroliennes développée par EDF Renouvelables sur le site du Raz Blanchard, à la pointe du Cotentin. HydroQuest immergera 7 machines pour un total de 17.5 MW.

La société a annoncé hier qu'elle allait s'associer à Qair Marine, la filiale dédiée au développement de projets EMR du groupe producteur d’énergies renouvelables Qair, dans une cosociété baptisée « FloWatt, les hydroliennes du Raz Blanchard ». Avec pour objectif de déployer l'hydrolien à échelle commerciale d'ici 2030. La ferme du Raz Blanchard, dont le puissant courant représenterait 3GW de potentiel énergétique, va voir l'installation des nouvelles machines développées par HydroQuest. Celles-ci auront une puissance nominale de 2.5 MW, bien plus importante que celle d’1 MW installée sur le site de Paimpol-Bréhat, qui mesure 25 mètres de large pour 11 mètre de haut et repose sur un tripode lesté. Les sept machines seront construites et assemblées à Cherbourg, par CMN.

La mise en service de FloWatt est prévue pour 2025 avec un démarrage de la construction des hydroliennes à partir de 2023. La ferme pilote sera exploitée sur une durée de 20 ans et produira 40 millions de kWh/an, soit l’équivalent de la consommation de 20 000 habitants.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines
Dossiers
EMR : Hydrolien houlomoteur et autres énergies marines