Aller au contenu principal

Le turbinier breton Sabella a annoncé qu’il avait certifié avec la société de classification Bureau Veritas la courbe de puissance de son hydrolienne D10 d’1 MW installée dans le passage du Fromveur, près de l’île d’Ouessant. La certification a été effectuée au regard de la norme IEC (International electrotechnical commission) qui donne les règles applicables aux équipements de production électrique.

Il s’agissait d’une étape importante vers la commercialisation de l’hydrolienne puisqu’elle apporte la garantie, par une partie tierce, pour de futurs utilisateurs, du rendement de la machine et donc de l’énergie qu’elle pourra produire pendant 20 ans. La courbe de puissance, qui n’est pas rendue publique, est un document communiqué aux futurs clients de Sabella.

Conditions particulières

La certification s’est déroulée durant le mois d’août pendant une période adéquate de 14 jours. Deux critères étaient critiques. Tout d'abord, une disponibilité de la machine de 80% minimum, explique Sabella à Mer et Marine. Elle a été de 99.9%. Ensuite, il fallait pouvoir « mesurer la vitesse du courant et la production électrique pendant 5 fois 10 minutes, à des vitesses de courant supérieures à 80% de la vitesse maximum du site ». Dans le cas du Fromveur, la vitesse maximum étant de 3.6 m/s, il s'agissait d'avoir des courants de 2.88 m/s minimum. Une période de

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines
Dossiers
EMR : Hydrolien