Aller au contenu principal

L'hydrolienne d'une puissance d'1 MW d'Hydroquest, immergée depuis avril 2019 sur le site d'essais EDF de Paimpol-Bréhat, a été déconnectée et sortie de l'eau. Ses opérations, qui ont duré plusieurs mois, se sont achevées il y a quelque jours par l'acheminement de la machine vers le port de Cherbourg. C'est là qu'elle a été construite par les chantiers CMN. L'hydrolienne va désormais être expertisée.

La période de test, qui devait être initialement d'un an mais qui en aura finalement duré deux, a permis d'évaluer le fonctionnement des pales et surtout les courbes de puissance. C’est-à-dire vérifier que la puissance produite en fonction de la vitesse de l’eau est conforme aux attentes. Les tests en mer ont aussi permis d’étudier la corrosion, l’étanchéité, la résistance à la houle… Au bout de l'expérimentation, un taux de disponibilité de 90% a été constaté.

Le bilan des opérations et les résultats des mesures techniques et environnementales seront présentés à l’automne dans le cadre du groupe de liaison réunissant annuellement les acteurs et élus du territoire de Paimpol-Bréhat.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines
Dossiers
EMR : Hydrolien houlomoteur et autres énergies marines