Aller au contenu principal

HydroQuest passe à la vitesse supérieure. Le concepteur et fabricant français d’hydroliennes marines basé près de Grenoble a annoncé lundi qu’il allait reprendre la concession de la ferme pilote d’hydroliennes développée par EDF Renouvelables au Raz-Blanchard, en Normandie. HydroQuest immergera 7 machines pour un total de 17.5 MW.

Elle auront une puissance nominale de 2.5 MW, bien plus importante que celle d’1 MW installée sur le site de Paimpol-Bréhat, qui mesure 25 mètres de large pour 11 mètre de haut et repose sur un tripode lesté. Les sept machines seront construites et assemblées à Cherbourg, par CMN. Reprenant le principe du double axe vertical contrarotatif, elles seront plus légères et moins chères que le premier prototype, indique HydroQuest.

 

208330 hydrolienne hydroquest
© HYDROQUEST

L'hydrolienne d'1 MW d'HydroQuest lors de son immersion sur le site de Paimpol-Bréhat. (© HydroQuest)

 

Le premier démonstrateur de CMN installé en avril 2019 a été déconnecté le mois dernier. Cette hydrolienne qui utilise une technologie originale, basée sur des turbines à flux transverse à axe vertical insérées dans un structure de maintien métallique à deux étages conçue pour offrir une résistance accrue aux chocs, a démontré son efficacité avec une disponibilité proche de 90%.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines