Aller au contenu principal

Un imposant convoi a quitté hier le port du Havre avec, en son centre, le mât de mesure destiné au champ éolien offshore de Fécamp. Construite dans le port normand, cette structure, haute de 90 mètres, est équipée à sa base d’une fondation gravitaire en béton. L’ensemble flotte jusqu’à ce que des vannes soient ouvertes et que le mât, alors ballasté, se pose sur son site d’installation. Alors que le remorquage vers Fécamp a été assuré par des remorqueurs portuaires de Boluda France, un navire de soutien à l’offshore, le Boa Bison, a été affrété pour participer à l’opération. Il a notamment été chargé de mettre à l’eau un robot télé-opéré (ROV) destiné à ouvrir les vannes de la fondation gravitaire.

 

99081 eolien mat de mesure edf boa bison
© FABIEN MONTREUIL

Le Boa Bison (© FABIEN MONTREUIL)

99062 eolien mat de mesure edf
© FABIEN MONTREUIL

Début des opérations de remorquage (© FABIEN MONTREUIL)

99063 eolien mat de mesure edf
© FABIEN MONTREUIL

Début des opérations de remorquage (© FABIEN MONTREUIL)

99064 eolien mat de mesure edf
© FABIEN MONTREUIL

Le mât traverse le port du Havre (© FABIEN MONTREUIL)

99065 eolien mat de mesure edf
© FABIEN MONTREUIL

Le mât traverse le port du Havre (© FABIEN MONTREUIL)

99067 eolien mat de mesure edf
© FABIEN MONTREUIL

Le mât traverse le port du Havre (© FABIEN MONTREUIL)

99068 eolien mat de mesure edf
© FABIEN MONTREUIL

Le mât traverse le port du Havre (© FABIEN MONTREUIL)

99071 eolien mat de mesure edf
© FABIEN MONTREUIL

Le mât traverse le port du Havre (© FABIEN MONTREUIL)

99072 eolien mat de mesure edf
© FABIEN MONTREUIL

Le mât traverse le port du Havre (© FABIEN MONTREUIL)

99075 eolien mat de mesure edf
© FABIEN MONTREUIL

Sortie du port du Havre (© FABIEN MONTREUIL)

99076 eolien mat de mesure edf
© FABIEN MONTREUIL

Sortie du port du Havre (© FABIEN MONTREUIL)

99079 eolien mat de mesure edf
© FABIEN MONTREUIL

Le convoi met le cap vers Fécamp (© FABIEN MONTREUIL)

99077 eolien mat de mesure edf
© FABIEN MONTREUIL

Le convoi met le cap vers Fécamp (© FABIEN MONTREUIL)

 

Meilleure connaissance de l’environnement du parc

Une fois posé sur le fond, le mât émergera d’une cinquantaine de mètres au dessus des flots. Cet outil va permettre de connaitre avec précision l’environnement du futur parc éolien. Complétant les données récoltées depuis 2007 au cours des études techniques et environnementales, le mât de mesure s’attachera à déterminer la vitesse et la direction des vents selon les saisons, les conditions de visibilité, la hauteur des vagues et la température de l’eau, la force du courant, le suivi de la turbidité, mais aussi la température, le taux d’humidité et la pression de l’air... Pour cela, il est équipé de différents capteurs permettant notamment de recueillir des données océanographiques et atmosphériques, ou encore environnementales. En effet, cette structure servira aussi à observer les oiseaux, mammifères marins et chauves-souris évoluant dans le périmètre du futur parc. Un véritable poste d’observation qui permettra, selon EDF EN (à la tête du consortium chargé de la réalisation du parc de Fécamp), de compléter les connaissances sur la faune marine.  Différents outils, comme un radar, permettront de suivre la trajectoire et le comportement des oiseaux fréquentant la zone, en particulier les espèces migratrices. Sous l’eau, un système d’hydrophones détectera la présence de certains mammifères marins.

 

99089 eolien mat de mesure edf fondation gravitaire
© FABIEN MONTREUIL

Le mât lors de sa mise à l'eau en novembre (© FABIEN MONTREUIL)

 

Un champ de 498 MW permettant d’alimenter 770.000 personnes

L’ensemble des données collectées et analysées permettra d’affiner le projet avant la construction du parc en mer. L’étude des vents sera, par exemple, déterminante pour estimer au plus juste la production électrique du parc.

Pour mémoire, celui-ci doit comprendre 83 éoliennes. Du type Haliade 150, une machine développée par Alstom et qui sera produite par la nouvelle usine du groupe près de Saint-Nazaire, chaque turbine développera 6 MW, soit une puissance totale installée de 498 MW. De quoi, selon EDF EN, alimenter en électricité quelques 770.000 personnes, soit 60% des habitants de la Seine-Maritime. Espacées d’un kilomètre les unes des autres, les éoliennes du parc de Fécamp culmineront à 175 mètres au dessus de la surface. Elles disposeront de trois pales longues de 73.5 mètres et seront situées entre 13 et 22 kilomètres de la côte.

 

84604 eolien haliade belwind
© GE

Eolienne Haliade 150, ici au large de la Belgique (© ALSTOM)

 

Nouvelle fondation gravitaire

 

Comme le mât de mesure, elles seront équipées d’une nouvelle fondation gravitaire, qui présente l’avantage de pouvoir être remorquée entre son port de construction et son lieu d’installation. Un système qui permet d’éviter de mobiliser des navires de pose. Haute de cinquante mètres pour un diamètre de 23 mètres à la base, cette structure en béton de 5000 tonnes, remplie de ballast (sable, graviers, eau), permettra de maintenir l’éolienne. Une fois la fondation coulée, un enrochement sera réalisé à sa base afin d’éviter l’érosion du fond marin.

 

99086 eolien mat de mesure edf fondation gravitaire
© EDF EN

La nouvelle fondation gravitaire (© EDF EN)

99085 eolien mat de mesure edf fondation gravitaire
© EDF EN

La nouvelle fondation gravitaire (© EDF EN)

 

Début de la construction du parc en 2016

A l’issue de l’enquête publique, qui doit s’achever cette année, la fabrication des composants d’éoliennes et la construction en mer du futur parc doivent débuter en 2016. Outre les fondations réalisées au Havre, ainsi que les turbines et nacelles à Saint-Nazaire, les mâts et pales seront produits par les nouvelles usines d’Alstom à Cherbourg. L’ensemble sera transféré au Havre pour être pré-assemblé avant l’installation en mer.

Pour mémoire, le projet du éolien de parc de Fécamp a été attribué en 2012, suite à un appel d’offres lancé par l’Etat, à un consortium piloté par EDF Energies Nouvelles et comprenant également l’énergéticien danois Dong Energy, ainsi que le développeur WPD Offshore. 

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines
Dossiers
Port du Havre