Aller au contenu principal

La construction offshore du champ éolien fixe d’Akita Noshiro doit commencer ce mercredi. Le navire jack-up Seajacks Zaratan (81 mètres de long pour 41 de large), de Seajacks International Limited, est arrivé le 16 avril au port d’Akita, au nord-ouest de l’île de Honshu, pour commencer les travaux d’installation des fondations. Le déploiement de ce type de navire pour des travaux éoliens sera une première au Japon, selon Marubeni Corporation, le principal actionnaire du projet.

 

250958 SEAJACKS ZARATAN
© AOW

(© AOW)

 

Le champ de 139 MW comptera 33 turbines Vestas V117 -4.2 MW. Les monopiles sont fabriquées par Sif à Maasvlakte (Rotterdam, Pays-Bas) et les pièces de transition, produites par Smulders en Belgique.

Prévu pour une mise en service en 2022, Akita Noshiro est le premier grand champ éolien offshore en construction au Japon. En effet, le pays n’a jusqu'ici que quatre champs pilotes produisant 20 MW. Mais il s’est lancé dans un plan ambitieux de développement du secteur. Le gouvernement veut approuver trois à quatre sites par an, pour une capacité de 1 GW, soit trente sites représentant 10 GW en 10 ans.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines
Dossiers
EMR : éolien offshore posé et flottant