Aller au contenu principal

L’Aethra a repris les travaux dimanche sur le site du parc éolien de Saint-Brieuc, a appris Mer et Marine, auprès d’Ailes Marines. Mais il devait se diriger vers Cherbourg pour une relève d’équipage. Pour mémoire, le navire affrété par Prysmian auprès d’Asso, avait dû interrompre les travaux sur le champ sous la pression des pêcheurs venus manifester leur opposition au projet. Certains n’avaient pas hésité à accoster le navire de 94 mètres de long en charge du tranchage pour l’installation des câbles interéoliennes. Tandis que des menaces étaient proférées par VHF, le capitaine avait décidé de quitter la zone, pour temporiser.

L’Aeolus, pour sa part, se trouve toujours aux Pays-Bas. Le navire d’installation des fondations a quitté le chantier après une fuite d’huile hydraulique survenue lors d’opérations de forage.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines