Aller au contenu principal

Bruxelles a mis ses menaces à exécution. La Belgique a saisi le tribunal administratif de Lille contre le projet de parc éolien porté par Eoliennes en mer de Dunkerque. Elle a été accompagnée par la Flandre et la commune de La Panne qui ont également déposé, chacune, une requête « au fond » demandant l’annulation du parc éolien. Elles ont été déposées entre vendredi et lundi dernier. De plus, une plainte auprès de la Commission européenne devrait être déposée d’ici au 21 juillet.

Fin juin, le ministre belge de la Justice et de la mer du Nord, Vincent Van Quickenborne, avait annoncé ses intentions. La Belgique s’oppose notamment au positionnement du futur parc éolien de Dunkerque. Bruxelles argue que les éoliennes se trouvent dans son champ aérien, perturbant le trafic depuis sa base militaire de Coxyde, qu’elles perturberont les liaisons entre Ostende et le Royaume-Uni et pourraient affecter les bancs de sable qui sont une réserve naturelle protégée. Déplacer le parc 5 km plus au large permettrait de résoudre la majorité des objections de la Belgique, selon le ministre. Déjà, le parc avait été reculé de 9 à 11 km des côtes dans un souci d’intégration paysagère.

En mai, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, avait annoncé depuis Dunkerque la poursuite du projet après un débat public mené entre le 14 septembre et le 20 décembre 2020 par la Commission particulière du débat public (CPDP) qui avait rendu ses recommandations en février dernier. Avec un maximum de 46 éoliennes offshore, le projet porté par la société Eoliennes en Mer de Dunkerque (consortium formé de EDF Renouvelables, Enbridge et RWE Renewables), doit avoir une capacité de 600 MW et commencer sa production à l’horizon 2027. Il suscite aussi des résistances locales. Le mois dernier, une manifestation a rassemblé environ 200 personnes près de Dunkerque.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines