Aller au contenu principal

Onze mois après la découpe de sa première tôle aux Chantiers de l’Atlantique, la construction de la sous-station électrique du premier parc éolien offshore français progresse bien. La structure du topside, la partie supérieure qui abritera les équipements électrique, est montée. Elle mesure 30 mètres de long pour une largeur de 25 mètres et une hauteur de 20 mètres. Sortie d’un seul bloc de l’atelier d’Anemos (l'usine des chantiers dédié aux énergies marines), elle est passée entièrement dans la grande alvéole de peinture du site. Puis, le 28 novembre, le topside a été transporté au moyen de deux traines vers l’aire de pré-montage des chantiers. Le lundi 30 novembre, il a ensuite été soulevé par le très grand portique (TGP) pour être posé sur la pièce de transition qui fera la liaison entre le topside et sa fondation de type jacket.

 

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines
Dossiers
Chantiers de l'Atlantique