Aller au contenu principal

Le topside de la sous-station électrique Q34 réalisé par les chantiers de Saint-Nazaire pour le champ éolien offshore Rentel a quitté l’estuaire de la Loire cette nuit. Ce module de 1200 tonnes, inauguré la veille, avait été installé le 28 décembre sur la barge Osprey Valiant. Celle-ci est tractée par deux remorqueurs, les Mustang et Multratug 4, qui ont été assistés par les unités de Boluda pour la manœuvre de sortie du bassin de Penhoët, avec passage par la forme-écluse Joubert.

 

180250 sous-station eolien q34
© MER ET MARINE- VINCENT GROIZELEAU

Le topside sur sa barge (© MER ET MARINE)

180545 multratug 4 q34
© MER ET MARINE

Le Multratug 4 est arrivé à Saint-Nazaire hier, après le Mustang la veille (© MER ET MARINE)

 

Le convoi va maintenant rejoindre la Belgique, où le topside sera installé sur une fondation monopile mise en place en septembre dernier à une quarantaine de kilomètres au large de Zeebrugge. D’une puissance de 309 MW, le Q34 recueillera le courant produit par les 42 éoliennes du champ Rentel avant de le renvoyer via un câble unique vers la terre et le réseau électrique belge.

Le transport et l’installation de la sous-station ont été sous-traités par STX France à l’armateur belge DEME, qui va poser le topside sur la fondation au moyen de sa barge-grue Rambiz.

Le convoi doit normalement rallier directement le site d’installation, soit un transit d’environ 5 jours. Toutefois, il va falloir composer avec la météo et si les conditions se détériorent, la barge sera mise à l’abri. Plusieurs ports de rempli ont été identifiés tout au long du parcours.

 

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines
Dossiers
Chantiers de l'Atlantique Port de Nantes Saint-Nazaire