Aller au contenu principal

Le New Jersey Board of Public Utilities (NJBPU), agence d’Etat américaine supervisant les services publics réglementés tels que le gaz ou l’électricité, a donné son feu vert à la réalisation de deux grands parcs éoliens, Atlantic Shores et Ocean Wind II. Tous les appels d’offres ont été remportés par des développeurs européens. Le NJBPU a attribué Atlantic Shores (1.51 GW) à EDF Renewables et Shell, tandis qu’Ocean Wind II (1,148 GW) est revenu à Ørsted. Soit un total de 2,658 GW attribué.

Le champ d’Atlantic Shores, à proximité d’Atlantic City, et 17 km du rivage, doit être doté de 110 turbines Vestas de 13.6 MW. La construction, qui doit commencer en 2024, comprend un projet de pilote de production d’hydrogène vert de 10 MW. Quant à Ocean Wind II, il sera équipé de 82 Haliade-X de GE de 14 MW et entrer en production en trois phases, entre 2028 et 2029.

Ainsi, la capacité totale prévue de l’Etat passe à 3.7 GW, tandis que le gouverneur de l’Etat a fixé un objectif de 7.5 GW d’énergie éolienne offshore d’ici 2035 et 100% d’énergie propre, d’ici 2050.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines
Dossiers
EMR : éolien offshore posé et flottant