Aller au contenu principal

Les travaux pour la pose du premier câble sous-marin d’export raccordant le parc éolien de Fécamp ont commencé dimanche, a annoncé le consortium qui porte le projet (EDF Renouvelables, Enbridge et WPD Offshore). Les opérations en mer sont réalisées par Prysmian qui mobilise le câblier Cable Enterprise pour ensouiller le premier câble que le groupe italien a fabriqué et fournit. La société ABCO intervient également en sous-traitance de Prysmian avec ses plateformes.

Ensemble, ils réalisent les travaux d’atterrage et les opérations de tirage des câbles électriques. Le câble est tiré sur les premières centaines de mètres du Cable Enterprise vers la terre à l’aide d’un treuil situé au niveau des chambres de jonction. « La barge jack-up C59 est en support des opérations de plongée », explique RTE (Réseau de transport d'électricité, en charge de la construction) à Mer et Marine. « Les plongeurs avaient pour mission de retirer les bouées du câble pour qu’il puisse entrer dans le fourreau. Ils remontaient et descendaient de l’eau depuis la barge. La Capall Mara, dotée d’un système d’auto-propulsion, a pour fonction de retenir le câble électrique en flottaison pour qu’il reste dans l’alignement des fourreaux et qu’il ne dérive pas à cause des forts courants marins. »

 

261400 cable enterprise prysmian
© FABIEN MONTREUIL

Le Cable Enterprise (© FABIEN MONTREUIL)

Les opérations de déroulage du premier câble doivent durer entre trois semaines et un mois, selon les conditions météo. Doit suivre, dans la foulée, l'installation du deuxième. « L’opération de tirage doit être réalisée dans des conditions optimales avec peu de courant marin et de houle (donc bonne météo et coefficients de marée pas trop élevés), notamment du fait de l’intervention de plongeurs pendant ces travaux », explique RTE.

Le raccordement du parc éolien est mené par RTE. Il s’agit d’une liaison double de 225.000 Volts chacune. La partie sous-marine entre la sous-station et le point d’atterrage, dans le port de Fécamp, est longue de 18 km. Reste ensuite 32 km à terre jusqu’au poste de Sainneville-sur-Seine.

Issu du premier appel d’offres attribué par l’Etat français en 2012, le champ de Fécamp va produire 496 MW, grâce à 71 éoliennes Siemens Gamesa de 7 MW , réalisées au Havre et assemblées à Cherbourg. Elles seront montées sur des fondations gravitaires. Le champ est installé sur une surface de 60 km2 à une distance comprise entre 13 et 22 km de la côte. Il entrera en production en 2023.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

261915 RTE Fecamp cable installation
© RTE

Le câble arrive dans le port de Fécamp. (© RTE)

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines
Dossiers
EMR : éolien offshore posé et flottant