Aller au contenu principal

C’est une illustration de la montée en puissance des Chantiers de l’Atlantique sur le marché des énergies marines renouvelables. Pour la première fois, a constaté Mer et Marine, les parties supérieures (topsides) de deux sous-stations électriques destinées à des champs éoliens offshore sont simultanément en cours de construction sur le terre-plein de l’usine Anemos. Celle-ci a pour mémoire été spécialement construite en 2015 au bord du bassin C pour soutenir le développement du constructeur nazairien dans les EMR. Elle comprend un atelier pour l’assemblage des structures et une grande cabine de peinture, ainsi qu'une vaste zone extérieure pour les opérations d'armement.

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines Construction navale
Dossiers
Chantiers de l'Atlantique EMR : éolien offshore posé et flottant