Aller au contenu principal

D’un poids de 4000 tonnes, l’énorme topside du P34, la future sous-station électrique destinée au champ éolien offshore Arkona, en Allemagne, est sorti hier de la forme de construction des chantiers de Saint-Nazaire. Constituée de trois blocs, assemblés directement sur une barge, la structure a été remorquée vers la forme-écluse Joubert pour passer dans le bassin de Penhoët et finalement rejoindre la forme 1. C’est là qu’elle va être achevée au mois de février. Son remorquage vers le champ Arkona, situé au large de Sassnitz, dans les eaux allemandes de la mer Baltique, est prévu en avril. D’une puissance de 385 MW, ce transformateur géant, dont les équipements électriques sont fournis par Schneider, va permettre d’élever le courant produit par les éoliennes (de 33.000 à 220.000 volts) avant de l’envoyer via deux câbles export longs de près de 100 kilomètres vers le réseau électrique terrestre.

 

Diaporama

 

181456 stx q34
© MER ET MARINE

Transit en Loire (© MER ET MARINE)

 

Diaporama

 

181461 stx q34
© BERNARD BIGER - STX FRANCE

Le topside du P34 traversant le bassin de Penhoët (© BERNARD BIGER - STX FRANCE)

181467 stx q34
© BERNARD BIGER - STX FRANCE

Positionnement devant la forme 1 (© BERNARD BIGER - STX FRANCE)

181454 stx q34
© MER ET MARINE

Le topside du P34 arrivant dans la forme 1 (© MER ET MARINE)

181460 stx q34
© MER ET MARINE

 

Missing Paragraphe.

 

178702 arkona
© STX FRANCE - BERNARD BIGER

La sous-station P34 (© STX FRANCE)

 

En dehors de la partie supérieure de la sous-station, STX France réalise également sa fondation de type jacket. Plus gros équipement de ce type réalisé jusqu’ici dans l’Hexagone, cette structure en treillis métallique, haute d’une soixantaine de mètres, pèse à elle seule 1500 tonnes. Comme le topside, le jacket sera acheminé par barge jusqu’en Allemagne.  

 

181445 stx p34 jacket
© MER ET MARINE- VINCENT GROIZELEAU

La fondation jacket du P34 (© MER ET MARINE)

 

Développé par l’énergéticien allemand E.ON, le groupe norvégien Statoil et l'opérateur allemand de réseaux électriques 50hertz, le champ Arkona comprendra 60 éoliennes Siemens de 6 MW. Ce parc permettra, à partir de 2019, d’alimenter 400.000 foyers en énergie renouvelable. Sa sous-station a été commandée en 2016 à STX France dans le cadre d'un contrat (Engineering Procurement Construction and Installation). 

- Voir notre reportage sur le chantier du parc Arkona

 

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines
Dossiers
Chantiers de l'Atlantique