Aller au contenu principal

La compagnie allemande de transport de colis lourds, SAL Heavy Lift, a annoncé, mercredi 13 octobre, avoir terminé de livrer l’ensemble des fondations du parc éolien de Saint-Nazaire. Il aura fallu 20 voyages, entre février et octobre, pour livrer les 80 monopieux et pièces de transition.

Ces opérations délicates ont été réalisées par le Svenja, un navire de 160.6 mètres de long, pour 27.8 de large. A Rotterdam, où se trouve l'usine Eiffage en charge de la fabrication des fondations, il a chargé dans ses cales et sur le pont, quatre monopieux en acier alongées et quatre pièces de transition verticales, simultanément. Après avoir été débarquées à La Rochelle, les pièces sont chargées par le jack-up Innovation de Deme, en charge d’installer les fondations sur le parc par des fonds de 12 à 25 mètres.

 

 

Implanté dans la zone du banc de Guérande, ce parc de 480 MW comprendra 80 éoliennes de 6 MW chacune du type Haliade-150. Un modèle livré par General Electric, dont l’usine de Montoir-de-Bretagne, dans l’estuaire de la Loire, produit les turbines et nacelles alors que son site de Cherbourg fabrique les pales. Le parc doit être mis en service en 2022.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines