Aller au contenu principal

Ce sera le troisième navire rapide de transport de personnels (CTV – crew transfer vessel) de l’armement TSM Windcat. Le TSM Windcat 53, du type Windcat Mk 3.5, qui servira pour le futur parc éolien de Fécamp a vu sa coque sortir du chantier vendéen Delavergne. Après sa mise à l'eau, elle a été remorquée vers Rotterdam, où le navire sera achevé chez Neptune Shipyards. Il devrait être livré d’ici environ six mois.

L’opération s’est déroulée en deux étapes entre le 11 et le 20 novembre. La coque a d’abord été remorquée de Vendée jusqu’à Brest par le TSM Penzer, puis le TSM Ouessant a pris la relève pour remonter la Manche et la mer du Nord.

 

268657 TSM WINDCAT 53
© TSM

(© TSM)

 

La coque a rejoint le deuxième CTV de l’armement, le TSM Windcat 52, en cours de finition. Ce dernier rejoindra son aîné, le TSM Windcat 49, pour travailler sur le parc éolien de Saint-Brieuc. Il est attendu sur place d'ici la fin de l'année. Par ailleurs, la construction d’une quatrième unité a déjà commencé chez Delavergne pour un parc éolien français.

 

268656 TSM WINDCAT 53 et 52
© TSM

(© TSM)

 

L’armement français Thomas Services Maritimes a créé une structure avec la société néerlandaise Windcat Workboats, spécialiste des navires de services à l’éolien offshore. Les Windcat Mk 3.5 ont été spécialement conçus par Windcat Wirkboats pour l’éolien offshore. Ce sont des catamarans à coque et timonerie aluminium et cabine en fibre de carbone. Longs de 24 mètres pour une largeur de 7.3 mètres et un tirant d’eau maximal de 2 mètres, il affichent une jauge de 61.78 GT. La vitesse de service est de 25 nœuds et il peuvent atteindre 31 nœuds en pointe avec une propulsion basée sur deux moteurs diesels MAN de 750 kW chacun entrainant deux lignes d’arbre. Dotés d’une cabine comptant 26 sièges pour le transport de personnel, par exemple des techniciens de maintenance d’éoliennes, ils disposent à l’avant d’une surface de pont de 51 m² permettant de transporter du matériel (11 m² à l’arrière), pour une capacité d’emport de fret de 10 tonnes.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Energies marines
Dossiers
TSM - Thomas Services Maritimes