Aller au contenu principal

Pour l’instant, le Français n’a plus rien d’un fameux trois-mâts. Démâté, il est à sec dans l’aire de réparation navale de Lorient afin d’être rénové.

« Le Français n’avait pas fait l’objet d’une grande période de maintenance depuis quinze ans », rappelle l’amiral Pierre-François Forissier, président de Grand Voilier École (GVE), une association qui embarque des jeunes à bord de ce trois-mâts afin de leur transmettre les valeurs associées à la voile. Construit en 1948 au Danemark, le Kastelot (cachalot) était utilisé pour le transport des marchandises. Racheté par un Anglais en 1981, il a été transformé en voilier pour être utilisé dans des productions télévisées et cinématographiques. En 2018, la société Marine Événements l’a acquis et rebaptisé le Français en hommage au premier navire de Jean-Baptiste Charcot. Aujourd’hui, c’est l’un des derniers grands voiliers de tradition en Europe.

Aller plus loin

Rubriques
Formation et Emploi Vie portuaire
Dossiers
Port de Lorient