Aller au contenu principal

Depuis 2017 et les annonces du Comité interministériel de la mer (Cimer), l'implantation du site malouin de l'Ecole Nationale Supérieure Maritime est confirmé. L'école, qui accueille les formations initiales de chef de quart machine, est actuellement hébergée dans un bâtiment intra-muros et devrait prochainement s'installer dans un nouveau site dédié, dont le financement vient d'être confirmé par la région Bretagne. 

Cette dernière, très impliquée dans le maintien d'un site ENSM en Bretagne, a annoncé une enveloppe de 12 millions d'euros pour ce nouveau bâtiment, qui va être construit sur le campus malouin, à proximité du lycée professionnel maritime Florence Arthaud et de l'IUT. La région annonce que l'architecte a déjà été choisi et que le marché public sera notifié mi-mai. Les travaux devraient durer de 15 à 18 mois.

Le nouveau site va être installé sur un terrain de 8500 m2, avec une surface utile de 2630 m2 et 1300 m2 d'aménagements extérieurs. A celà s'ajoute 890 m2 de locaux mutualisés avec le lycée maritime et 300 m2 avec l'IUT. La région annonce que les 12 millions d'euros du projet seront financés par la valorisation des locaux actuels. Ces derniers sont particulièrement bien situés, sur les remparts et avec une vue mer imprenable. Mais, depuis longtemps, la question de sa propriété n'est toujours pas tranchée. En effet, celle-ci est disputée entre la ville de Saint-Malo et l'Etat. Mais il semblerait que la région soit remboursée des frais de construction dans tous les cas, l'Etat et la ville s'y étant tous les deux engagés. 

Cette nouvelle implantation devrait permettre une collaboration accrue entre l'ENSM et le LPM. Ce dernier vient d'apprendre qu'il conservait sa classe de mise à niveau, justement destinée aux élèves souhaitant préparer l'entrée à l'ENSM. Celle-ci avait été remise en cause par les Affaires maritimes au motif qu'elle n'était pas diplômante. Un collectif de professeurs, soutenu par les élèves, avait alors organisé la défense de cette formation. Ils ont obtenu gain de cause pour la rentrée 2022. Une nouvelle formation diplômante, un BTS mécatronique (avec prérogatives STCW) devrait ensuite prendre le relais.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs

 

Aller plus loin

Rubriques
Formation et Emploi
Dossiers
Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM)