Aller au contenu principal

Une belle addition pour le site malouin de l'Ecole Nationale Supérieure Maritime : il vient de recevoir un des groupes Wärtsilä récemment démontés de la drague Samuel de Champlain sur laquelle la propulsion a été passée au GNL. « Ce groupe nous a été offert par le GIE Dragage Port, propriétaire de la drague. Nous avons organisé son transport entre Dunkerque et Le Havre puis jusqu'ici à Saint-Malo », détaille Jérôme Chomard, le directeur de l'ENSM Saint-Malo. Le groupe ne sera plus redémarré mais servira pour former les élèves aux visites de moteurs.

« Nous continuons à investir pour nos formations et ce même dans l'attente de notre prochain déménagement vers notre nouvelle implantation », poursuit le directeur. L'école a ainsi également acheté, pour cette rentrée, un banc de couplage et un logiciel de propulsion GNL pour son simulateur machine.

De quoi offrir de bonnes conditions de travail aux 200 élèves scolarisés cette année à Saint-Malo, en formation initiale d'officier chef de quart machine/chef 8000 et en formation continue. La nouvelle promotion compte 44 élèves, dont 5 femmes, retenus parmi 160 candidatures. 19 d'entre eux proviennent de l'académie de Rennes et trois d'entre eux des Outre-mers. C'est Jean-Marc Simon, capitaine d'armement de Genavir, qui a été le grand témoin de l'accueil de cette nouvelle promotion.

 

215907 ENSM Saint Malo
© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ

Le directeur Jérôme Chomard, en uniforme, et une partie des enseignants devant le moteur Wärtsilä (© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

215906 ENSM Saint Malo
© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ

La nouvelle promotion d'OCQM de l'ENSM Saint-Malo (© MER ET MARINE - CAROLINE BRITZ)

Aller plus loin

Rubriques
Formation et Emploi
Dossiers
Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM)