Aller au contenu principal

Dans la matinée du mardi 24 fevrier, le trois-mâts norvégien Christian Radich a accosté au pied du château de Brest dans la rivière de Penfeld. Une escale imprévue liée aux mauvaises conditions météorologiques sévissant en mer d’Iroise ces jours-ci. Le navire, qui remontait le golfe de Gascogne après une escale à Madère, reprendra la mer le 3 mars prochain. Il fera prochainement escale à Cherbourg et Amsterdam avant de rejoindre Oslo, son port d’attache.

D'une longueur de 73mètres, le Christian Radich compte un équipage d’une vingtaine de marins. Construit en 1937 par un mécène (Christian Radich) comme navire-école pour la marine marchande norvégienne, il embarque actuellement une quarantaine d’officiers élèves de la marine royale norvégienne. Depuis 1999, le navire est régulièrement utilisé pour des affrètements, des excursions et des croisières estivales vers des ports étrangers. Il participe aussi à des courses et des rassemblements de grands voiliers en Europe.

 

99943 Christian Radich Brest
© MELANIE DENNIEL/MARINE NATIONALE

(MELANIE DENNIEL - MARINE NATIONALE)

 

99942 Christian Radich Brest
© MELANIE DENNIEL/MARINE NATIONALE

(MELANIE DENNIEL - MARINE NATIONALE)

 

99939 Christian Radich Brest
© MELANIE DENNIEL/MARINE NATIONALE

(MELANIE DENNIEL - MARINE NATIONALE)

 

Aller plus loin

Rubriques
Histoire navale
Dossiers
Port de Brest