Aller au contenu principal

Pour cette dernière plongée dans les archives de la saison, nous nous intéressons aujourd’hui à l’ancienne frégate anti-sous-marine Aconit, qui a servi dans la Marine nationale de 1973 à 1997. Un bâtiment prototype resté unique en son genre.

Sa genèse remonte au début des années 60. L’évolution rapide de la menace sous-marine - en particulier soviétique - avec le développement de la propulsion nucléaire conduit la France à plancher sur une nouvelle génération de bâtiments dédiés à la lutte ASM. La Marine Nationale et les arsenaux partent des évolutions majeures intervenues dans ce domaine avec la mise en service en 1962 du dernier escorteur d’escadre français, le La Galissonnière, sur la base duquel a déjà été décidée la refonte de six EE pour la lutte anti-sous-marine : Cinq T47 (Maillé-Brézé, Vauquelin, D’Estrées, Casabianca et Guépratte) remis en service après transformation entre 1968 et 1971, ainsi qu’un T53, le Duperré, qui après avoir servi de plateforme expérimentale pour un sonar remorqué à grande profondeur de 1967 à 1971 est refondu de 1972 à 1974 (voir notre article sur les anciens esorteurs d'escadre).

 

229418 duperre 1971
© GIORGIO ARRA

Le Duperré en 1971, lorsqu'il servait à l'expérimentation de sonars remorqués (© GIORGIO ARRA)

229421 escorteur escadre duperre 1975
© GIORGIO ARRA

Le Duperré après refonte, en 1975 (© GIORGIO ARRA)

Aller plus loin

Rubriques
Histoire navale Défense
Dossiers
Marine nationale Plongée dans les archives (anciens bâtiments et aéronefs militaires)