Aller au contenu principal

Alors que la France se dote d’un tout nouvel engin d’exploration des grands fonds avec le drone Ulyx, de l’Ifremer, nous revenons aujourd’hui sur l’histoire des anciens tenders d’aviation allemands intégrés après-guerre dans la marine française, et plus particulièrement celle du Marcel Le Bihan. Un bâtiment qui, il y a 60 ans, était affecté au groupe des bathyscaphes et servit notamment de navire support à l’Archimède lorsque celui-ci plongea à plus de 9000 mètres dans la fosse des Kouriles en juillet 1962.

Le Marcel Le Bihan débute sa carrière dans la marine allemande sous le nom de Greif. Réalisé par le chantier Lübecker Fleudewerke de Lübeck, où sa construction débute en 1935, il est mis en service au sein de la Kriegsmarine à l’été 1937. Il s’agit d’un tender d’aviation, en clair un bâtiment conçu pour assurer le ravitaillement mais aussi le dépannage d’hydravions. Ceux-ci sont très en vogue à l’époque, depuis la côte pour des missions de transport, de surveillance voire de combat, mais aussi en tant qu’appareils embarqués sur les grandes unités militaires (cuirassés, croiseurs) d’où ils sont catapultés pour des opérations de reconnaissance ou d’aide à la

Aller plus loin

Rubriques
Histoire navale
Dossiers
Marine nationale Plongée dans les archives (anciens bâtiments et aéronefs militaires)