Aller au contenu principal

Parti de Brest le 7 mars, le Latouche-Tréville poursuit sa dernière mission avant retrait du service en Europe du Nord. Après avoir évolué entre l’Islande et la Norvège, la frégate anti-sous-marine française a intégré le 4 mai le Standing Nato Maritime Group 1 (SNMG1), l’un des groupes navals permanents de l’OTAN. Elle évolue actuellement en Baltique sous le contrôle opérationnel du MARCOM, le commandement maritime de l’Alliance basé à Northwood, au Royaume-Uni. Une participation qui s’ajoute à celles des frégates toulonnaises au sein du SNMG2, en Méditerranée, où se trouve actuellement l’Auvergne, qui sera prochainement relevée par le Forbin.  

Le déploiement du Latouche-Tréville, dans le cadre de la mission Beluga 22.1, se poursuit désormais à Swinoujscie, en Pologne, où des interactions sont prévues avec la marine polonaise. Le retour de la frégate à Brest est prévu peu avant la mi-juin. Elle effectuera dans les jours qui suivront ses dernières sorties en mer, notamment la traditionnelle réunion avec ses anciens commandants, avant son retrait du service actif, prévu en juillet.

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale