Aller au contenu principal

Ce n’est pas la capacité la plus connue des bâtiments de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) de la Marine nationale, mais c’est un atout très intéressant pour ces unités déployées dans les grands espaces ultramarins. Leur pont de travail, d’une surface de 220 m², est conçu pour accueillir des véhicules, y compris des engins assez lourds (12 tonnes) dans la zone d’hélitreuillage à l’extrême arrière.

 

© BENOIT FLOCH

Le BSAOM Bougainville  (© BENOIT FLOCH)

 

A l’occasion de l’exercice Marara 22, qui s’est déroulé la semaine dernière en Polynésie française, le BSAOM Bougainville, basé à Papeete, a fait une belle démonstration de cette capacité d’emport de véhicules en embarquant trois camions et trois des nouveaux véhicules tactiques du type VT 4 de l’armée de Terre, avec la possibilité d’en installer un quatrième sur le pont. Des véhicules chargés au moyen de la grue du bâtiment, d’une capacité de levage de 12 tonnes à 14 mètres (ou 10 tonnes à 17 mètres).

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale