Aller au contenu principal

La quasi totalité des 1800 tonnes de fuel de propulsion du vraquier Smart, échoué devant le port sud-africain de Richard’s Bay, ont été pompées. Le navire s’est coupé en deux après être entré en collision avec un banc de sable alors qu’il quittait le port, le lundi 18 août. Il transportait 148.000 tonnes de charbon à destination de la Chine. Aucune pollution n’aurait été constatée pour le moment. La prochaine phase du sauvetage concernera le déchargement du charbon. Elle pourrait prendre plusieurs mois.

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Pollution en mer et accidents