Aller au contenu principal

Les organisations professionnelles France Supply Chain (regroupement de 450 entreprises du secteur) et l’AUTF (association des utilisateurs du transport de fret) ont lancé un appel pour une « coalition des chargeurs » en vue d’ « accélérer le déploiement des solutions de transport maritime bas carbone ». Onze chargeurs s’engagent déjà à charger une série de porte-conteneurs porpulsés à la force du vent pour des transatlantiques entre l’Europe et l’Amérique du Nord. Ils doivent lancer en 2022 un appel d’offres.

Expliquant rechercher des solutions pour avoir un impact plus faible sur l’environnement, les deux organisations notent que la décarbonation du transport maritime « reste complexe ». Elles relèvent qu’il existe des solutions innovantes déployables mais estiment qu’elles sont « pas pérennes sur le long terme en raison de la rareté des sources d’énergies utilisées et du manque de sobrété énergétique ». Ils appellent donc à une « mobilisation » des chargeurs internationaux pour qu’ils rejoignent la coalition en vue de devenir « acteurs d’une flotte maritime responsable ».

Plusieurs grands chargeurs internationaux ont annoncé il y a quelques jours qu’ils voulaient transférer leur fret sur des des navires propulsés par des « carburants à zéro carbone » d’ici 2040. Ils veulent envoyer « un signal fort » à « la chaîne de valeur maritime et aux producteurs de soutes » que les chargeurs veulent « un transport sans carbone et qu’ils attendent que l’industrie accélère rapidement ses efforts de décarbonisation dans les années à venir ». 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande