Aller au contenu principal

La compagnie bretonne a signé un accord de partenariat pour participer à la mise au point et au développement du Seaglider, engin fonctionnant avec l’effet de sol développé par la société américaine Regent. L’accord vise des modèles de 50 à 150 passagers qui pourraient effectuer des liaisons transmanche entre le Royaume-Uni et la France d’ici 2028. Appareil électrique à mi-chemin entre l’avion et l’hydroglisseur, le Seaglider peut voler jusqu’à 290 km/h, ce qui permettrait par exemple d’effectuer la liaison entre Cherbourg et Portsmouth en 40 minutes seulement selon Brittany Ferries.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande