Aller au contenu principal

Le Sea Justice, un vraquier de 188 mètres, a percuté le Symphony, un tanker de 272 mètres au mouillage devant le port de Qingdao, en Chine, mardi matin. Selon les autorités chinoises, il n’y a pas eu de blessés, mais il en résulte une pollution en hydrocarbures, semble-t-il du mélange de bitume composé de brut et de résidus, devant cet important port chinois en mer Jaune.

Le pétrolier battant pavillon libérien, appartenant à la société grecque NGM Energy, et géré par Goodwood Ship Management à Singapour, se trouvait au mouillage quand il a été percuté de plein fouet sur le côté avant babord, alors qu’un brouillard épais régnait. Une brèche dans la double coque et les ballasts s’est ouverte sous le choc et une partie de la cargaison s’est déversée. Le navire, pouvant transporter 1 million de barils était plein, semble-t-il, lors de l’accident. Cela ne signifie pas pour autant que toute sa cargaison a été libérée, les hydrocarbures étant réparti dans différents compartiments.

Selon une autorité maritime locale, citée anonymement par le South China Morning Post, le grand quotidien en anglais de Hong Kong, seules 500 tonnes se sont répandues en mer et la fuite serait « mineure ». Douze navires sont déployés sur zone pour le nettoyage, alors que les navires croisant dans les environs doivent se tenir à une distance de 10 milles.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Pollution en mer et accidents