Aller au contenu principal

La barge LNG London, appartenant au groupe Shell, a effectué hier le premier essai de soutage de bio-GNL pour un navire du groupe CMA CGM au Rotterdam Short Sea Terminals. Le Containerships Aurora, navire de 1400 EVP, a été avitaillé avec un mélange composé de près de 10 % de bio-GNL. Le navire a reçu environ 483 m3 de gaz naturel liquéfié, dont 44 m3 de bio-GNL. 

CMA CGM a signé en décembre 2019 avec Shell un accord pour la fourniture de plusieurs dizaines de milliers de tonnes de biocarburant marin à destination de sa flotte. Le combustible utilisé est composé à 80% de carburant à faible teneur en soufre et à 20% d’un bio-fuel à base d’huiles de cuisson recyclées. Ce qui permet de réduire sensiblement les émissions.

 

269255 CMA CGM soutage Shell
© CMA CGM

(© CMA CGM)

 

Pour mémoire, CMA CGM a largement investi dans le GNL, que ce soit pour la propulsion de ses navires (déjà 20 bateaux l'utilisent aujourd'hui et ce chiffre devrait atteindre 44 en 2024) ou dans la production et la logistique de biométhane. Après avoir annoncé un partenariat avec TotalEnergies et le port de Marseille pour la construction d'une unité portuaire de production de biométhane liquéfié dans le port phocéen, CMA CGM vient de signer un partenariat avec Engie. Après la production, cet accord avec l'énergéticien porte sur la mise en place de la filière d'approvisionnement et de distribution de méthanes de synthèse qui pourraient notamment bénéficier au transport maritime.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
CMA CGM