Aller au contenu principal

Le premier trimestre n'est pas bon. Avec une perte nette de près de 200 millions d'euros, CMA CGM n'échappe pas à la crise qui secoue le secteur du conteneur. Les lignes Est Ouest sont toujours surcapacitaires, les taux de fret toujours trop élevés, le fuel toujours trop cher. Au premier trimestre, les volumes transportés se sont établis à 2.6 millions d'EVP (+13.4%) et le chiffre d'affaires progresse de 2.6% par rapport à l'an passé pour atteindre 2.9 milliards d'euros. Mais cela, même combiné aux alliances stratégiques passées notamment avec MSC et Maersk et les mesures d'économies appliquées en interne, n'aura pas suffi à compenser la morosité du marché. Et des soutes à 720 dollars la tonne en début d'année. Mais elles auront peut-être réussi à limiter les dégâts, puisque CMA CGM affiche quand même la troisième performance dans son secteur. Le deuxième trimestre s'annonce déjà bien meilleur. « Depuis la fin du premier trimestre 2012, le marché a connu une remontée très significative des taux de fret. Ainsi, l'indice SCFI (Shanghai Containerized Freight Index) qui sert de référence sur le marché s'élevait pour le marché Asie / Nord Europe à $1666 par EVP (équivalent vingt pieds) le 1er juin 2012 contre seulement $490 par EVP en décembre 2011, soit une augmentation de 3,4 fois », explique la compagnie. Parallèlement le prix du brut a entamé une baisse et atteignait, il y a quelques jours 560 dollars la tonne, soit une baisse de 20% par rapport à mars dernier. CMA CGM voit donc le retour au résultat positif enregistré en avril comme un des premiers éléments du retour aux bénéfices. Et annonce d'ors et déjà un résultat positif pour 2012.

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
CMA CGM