Aller au contenu principal

L’armateur français, qui possède 25% du logisticien suisse CEVA, réfléchit à augmenter sa participation. Cela est dû au fait que l’entreprise helvétique a récemment reçu une offre de la part du danois DSV à hauteur de 27.75 francs suisses par action, soit légèrement plus que le cours d’intronisation en bourse de CEVA (27.5 francs) ayant eu lieu en mai dernier.

Cependant, le conseil d’administration du logisticien a refusé cette offre, une décision soutenue par CMA CGM. La première compagnie maritime française a déclaré vouloir continuer à travailler en étroite collaboration avec CEVA et pourrait donc augmenter sa participation dans son capital. Elle met aussi en avant plusieurs atouts : expertise opérationnelle et expérience en matière de redressement, nouvelles opportunités commerciales, apport des activités de freight management et enfin aide au développement numérique de CEVA.

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
CMA CGM