Aller au contenu principal

Corsica Ferries a annoncé le 12 mai l’acquisition d’un navire, en l’occurrence le Mariella de la compagnie finlandaise Viking Line. Acquis pour 19.6 millions d’euros, ce ferry, sorti en 1985 des chantiers de Turku, va être renommé Mega Regina. En provenance de la Baltique, il a franchi hier le détroit du Pas-de-Calais et est attendu dans le port italien de Savone à la fin du mois. Après un arrêt technique où il sera mis aux couleurs et standards de son nouveau propriétaire, le Mega Regina doit entrer en service au sein de la flotte de Corsica Ferries à la fin du mois de juin. Il sera exploité sur les différentes lignes de la compagnie entre le continent, la Corse, mais aussi vers la Sardaigne et les Baléares. 

 

Diaporama orphelin : container

 

Long de 176 mètres pour une largeur de 28.4 mètres et un tirant d’eau de 6.8 mètres, ce ferry, équipé de quatre moteurs diesels SEMT-Pielstick (23 MW), peut atteindre la vitesse de 20 nœuds. Il pourra embarquer jusqu’à 2500 passagers, avec autant de couchages répartis dans 840 cabines. Ses ponts garages offrent 980 mètres linéaires, de quoi loger 430 véhicules, sachant que la compagnie compte augmenter la capacité à 600 voitures dans les mois qui viennent. Les espaces publics comprennent notamment plusieurs restaurants et bars, ainsi que des salles de conférences.

 

252369 mariella
© MARC OTTINI

A bord du Mariella (© MARC OTTINI)

252367 mariella
© MARC OTTINI

A bord du Mariella (© MARC OTTINI)

 

Diaporama orphelin : container

 

252377 mariella
© MARC OTTINI

Garage du Mariella (© MARC OTTINI)

252375 mariella
© MARC OTTINI

A bord du Mariella (© MARC OTTINI)

 

Si le Mariella est un vieux navire, il a été modernisé à plusieurs reprises et est doté d’un système de filtres permettant selon son nouvel armateur une réduction de 60% les émissions d’oxydes d’azote (NOx). Le navire est également équipé d’un système le rendant capable de se brancher sur le courant électrique terrestre lorsqu’il est à quai.

Exploité depuis l’origine par Viking Line (SF Line jusqu’en 1995), le Mariella desservait depuis sa mise en service la liaison Helsinki-Mariehamn-Stockholm qui a été suspendue à la suite de la crise sanitaire.

Le navire compte un sistership, le Princess Anastasia (à l’origine nommé Olympia), livré en 1986 par le chantier finlandais de Turku. Passé en 1993 chez P&O Ferries, où il a été exploité sur la ligne Cherbourg-Bilbao-Portsmouth sous le nom de Pride of Bilbao, il a été racheté en 2016 par Moby Lines.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

252362 pride of bilbao 2004
© MARC OTTINI

Le Pride of Bilbao en 2004 (© MARC OTTINI)

252363 princess anastasia 2016
© MARC OTTINI

Le Princess Anastasia en 2016 (© MARC OTTINI)

252364 princess anastasia 2017 Moby
© MARC OTTINI

Le Princess Anastasia aux couleurs de Moby en 2017 (© MARC OTTINI)

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Corsica Ferries