Aller au contenu principal

« C’est une nouvelle fonction qu’on va donner aux marins, dès le 1er janvier prochain ». Nelly Grassin, responsable sécurité et environnement chez Armateurs de France, suit le dossier de la cyber-sécurité à bord des navires depuis plusieurs mois. Et encore plus ces derniers temps. D’abord parce que les attaques des entreprises maritimes auraient augmenté de près de 400% depuis le début de l’année. Et ensuite, en raison de l’entrée en vigueur, au 1er janvier 2021 de la résolution MSC.428(98) de l’OMI sur la gestion des cyber-risques maritimes dans le cadre des systèmes de gestion de la sécurité.

Un monde maritime de plus en plus visé par les cyber-attaques

Dans un article paru en avril, Mer et Marine avait déjà fait le point sur

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Divers marine marchande