Aller au contenu principal

Avec un vent établi à 80 noeuds et des rafales à près de 92 noeuds, on pouvait s'y attendre. Le Svendborg Maersk, porte-conteneurs danois de 9500 EVP (équivalent vingt pieds - taille standard du conteneur), a perdu près de 70 boites en fin de journée du 14 février, alors que la tempête Ulla commençait à s'abattre sur la pointe Bretagne. Le navire a signalé, dans un premier temps, une perte de 50 boîtes alors qu'il sortait du rail descendant du dispositif de séparation de trafic d'Ouessant. Deux heures plus tard, il annonçait en avoir perdu 20 de plus alors qu'il se trouvait dans le golfe de Gascogne. Le navire, qui arrivait de Rotterdam, s'est arrêté à Malaga pour évaluer les dégâts. La préfecture maritime de l'Atlantique a annoncé que les boîtes ne contenaient pas de marchandises dangereuses et que beaucoup d'entre elles avaient coulé.

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Pollution en mer et accidents