Aller au contenu principal

Racheté par Irish Ferries, l’ancien Calais Seaways a été remis à l’eau le 3 décembre après avoir passé deux semaines sur le dock flottant du chantier Damen Shiprepair de Dunkerque. Le navire, qui a perdu son pavillon français pour être réimmatriculé à Chypre, a durant son arrêt technique changé de livrée, adoptant celle son nouvel opérateur. Et la compagnie irlandaise l’a rebaptisé Isle of Innisfree. Les travaux de finition se poursuivent à quai, notamment autour de la cheminée qui devient verte et sera frappée du logo d’Irish Ferries. Selon les prévisions du port de Dunkerque, le navire partirait pour Douvres la semaine prochaine.

 

270163 calais seaways Isle of Innisfree
© JULIEN CARPENTIER

Le 19 novembre (© JULIEN CARPENTIER)

269149 calais seaways damen dunkerque
© JULIEN CARPENTIER

Le 22 novembre (© JULIEN CARPENTIER)

270164 calais seaways Isle of Innisfree
© JULIEN CARPENTIER

Le 26 novembre (© JULIEN CARPENTIER)

270166 calais seaways Isle of Innisfree
© JULIEN CARPENTIER

Remise à l'eau le 3 décembre (© JULIEN CARPENTIER)

 

Diaporama orphelin : container

 

270168 calais seaways Isle of Innisfree
© JULIEN CARPENTIER

Hier, 9 décembre (© JULIEN CARPENTIER)

270169 calais seaways Isle of Innisfree
© JULIEN CARPENTIER

Hier, 9 décembre (© JULIEN CARPENTIER)

 

A l’aube de ses trente ans, ce navire de 163 mètres et d’une capacité de 1140 passagers et 83 camions ouvre donc une nouvelle page de son histoire, déjà très riche. Car le vieux ferry, construit par le chantier belge Boelwerf et mis en service en 1992, a déjà eu de nombreuses vies. D’abord exploité sous le nom de Prins Filip par Regie voor Maritiem Transport, il a été en 1998 repris par le groupe Stena et a navigué sous les noms de Stena Royal puis Pride of Aquitaine au profit de P&O Cruises. En 2006, le navire est racheté par LDLines, défunte filiale de Louis Dreyfus Armateurs, et est armé en Manche et en Belgique sous les noms de Norman Spirit puis Ostend Spirit. En 2013, il change encore de propriétaire, repris cette fois par l’armement danois DFDS, qui le rebaptise Calais Seaways et le positionne sur le Détroit. Il était armé sous pavillon français depuis 2011, DFDS l’ayant vendu à Irish Ferries après l’avoir remplacé cet été par le tout nouveau Côte d’Opale.

Ce sera le second navire exploité dans le Détroit par Irish Ferries, qui s’est implantée sur la ligne Calais-Douvres en juin dernier avec un premier navire, l'Isle of Innishmore. Un troisième s’y ajoutera au premier trimestre 2022, le Ciudad de Mahon, dont l’armateur irlandais vient d’annoncer l’acquisition auprès de la compagnie espagnole Trasmediterranea.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

164416 calais seaways
© JULIEN CARPENTIER

Le Calais Seaways dans sa dernière livrée (© JULIEN CARPENTIER)

218340 dfds calais seaways detroit
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Première livrée du Calais Seaways (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

164418 ld lines
© JULIEN CARPENTIER

Le Norman Spirit (© JULIEN CARPENTIER)

Le Pride of Aquitaine (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Port de Dunkerque