Aller au contenu principal

Développement dans les énergies renouvelables mais aussi activité dans les secteurs du vracs, de la logistique portuaire ou encore de la pose et de la maintenance de câbles sous-marins. Après une période difficile, Louis Dreyfus Armateurs a retrouvé de belles couleurs.

A l’occasion de la mise en service du Wind of Change, premier navire de soutien à l’éolien offshore de LDA, nous faisons le point avec Edouard Louis-Dreyfus sur l’activité et les ambitions du groupe.

Vous vous êtes attaqués à un nouveau marché, sur lequel de grands noms étrangers étaient déjà positionnés depuis des années, on imagine que cela n’a pas été une mince affaire…

En effet et nous sommes très fiers d’avoir été choisis par Ørsted, qui est le leader mondial du développement de champs éoliens offshore. Au début de la compétition, nous avions face à nous 17 spécialistes reconnus, et personne ne nous regardait comme un concurrent sérieux. Et puis nous sommes parvenus à convaincre, grâce aux solutions que nos équipes ont su apporter, à notre expérience dans l’offshore et notre capacité à gérer des opérations maritimes complexes, à l’image de la sismique comme de la pose et la maintenance de câbles sous-marins. Nous sommes ainsi parvenus à entrer dans cette activité par le haut du marché et je pense sincèrement que le Wind of

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande Energies marines
Dossiers
Louis Dreyfus Armateurs