Aller au contenu principal

L’Ecole Nationale Supérieure Maritime aura à compter du 1er novembre une nouvelle directrice. Suite au départ de Patrice Laporte l’été dernier, l’intérim étant assuré depuis par Evelyne Iliou, c’est Caroline Grégoire qui va prendre la barre des Hydros. Elle a été nommée par décret du Président de la République en date du 21 octobre.

Jusqu’alors directrice du centre de météorologie spatiale de Météo France au sein du ministère de la Transition Ecologique et Solidaire après un parcours dans l’enseignement supérieur et la recherche, Caroline Grégoire a consacré sa carrière au niveau national et international au développement des politiques publiques et de l’expertise dans les domaines du développement durable, de l’hydrologie, de la météorologie et de l’océanographie.

Elle possède un doctorat et une habilitation à diriger des recherches en géophysiques appliquée à l’environnement. Ingénieure en chef des Ponts, des Eaux et des Forêts, Caroline Grégoire a débuté sa carrière d’ingénieur au sein de l’Ecole Nationale du Génie de l’Eau et de l’Environnement en lien avec l’Université de Strasbourg. Après avoir enseigné en écoles d’ingénieurs et mené des recherches en hydrologie au sein de plusieurs unités mixtes de recherche, elle a rejoint l’opérationnel à Météo France en 2013 à la direction inter-régionale Nord-Est en tant qu’adjointe puis comme directrice du centre de météorologie spatiale depuis 2016. A ce titre, elle a soutenu l’activité de Météo France à l’international dans le domaine du spatial et de l’étude des océans.

Caroline Grégoire prévoit de rencontrer les acteurs et les partenaires de l’ENSM dès son arrivée et s’engage selon l’Ecole à la mise en œuvre du projet de modernisation tracé par le Contrat d’objectif en 2018.

 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande
Dossiers
Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM)